Vous êtes ici

ali bongo

Affaibli malgré sa réélection. Ali Bongo reprend la main

Soumis par fouodjivincent le jeu, 21/12/2017 - 10:03
Ali Bongo impose sa marque

Alors que beaucoup le croyaient fini, banni, marginalisé au lendemain du scrutin présidentiel d’août 2016, le président gabonais, Ali Bongo Ondimba reprend peu à peu le contrôle de la situation. Il impose sa marque alors que son rival, Jean Ping, jusque-là bénéficiaire du doute de la communauté internationale sur les résultats de l’élection présidentielle, semble désormais brimé, acculé. Et le gouvernement dispose de tous les moyens pour traquer et réduire à néant une opposition à ses yeux trop violente pour exister.

Enquête sur le « clan Bongo » . Le reportage de France 2 affole le pouvoir gabonais

Soumis par fouodjivincent le dim, 10/09/2017 - 20:28
Ali Bongo a reçu une équipe de France 2 dans son palais

Après la diffusion le 6 juillet dernier sur la chaîne de télévision France 2, d’un reportage intitulé «Le clan Bongo : une histoire française», consacré à Ali Bongo Ondimba, la France est accusée de comploter contre les autorités du Gabon pour leur politique de diversification des partenariats économiques. En oubliant totalement que des journalistes français d’investigation peuvent être indépendants.

Dialogue avec Ali Bongo. Jean Ping refuse de capituler

Soumis par fouodjivincent le sam, 19/08/2017 - 14:14
Jean Ping : « C’est niet »

C’est « niet », il n’y aura pas de dialogue avec Ali Bongo. L’ancien candidat de l’opposition à la présidentielle d’août 2016, Jean Ping, l’a clairement annoncé, fin mai, dans une déclaration faite à son domicile des Charbonnages à Libreville. Il répondait ainsi aux appels successifs de Casimir Oye Mba et de Guy Nzouba Ndama, deux candidats qui s’étaient désisté en août dernier en faveur de sa candidature, et qui l’invitent à dialoguer avec son rival, afin, disent-ils, de «débloquer» le pays.

Rapport final du dialogue d’Angondje. La nouveauté politique est-elle au rendez-vous ?

Soumis par fouodjivincent le mer, 16/08/2017 - 10:56
«Nous n’avons pas obtenu la limitation des mandats mais ce n’est pas fini...»

Ouvertes fin mars, les assises du dialogue politique à l’appel d’Ali Bongo Ondimba, ont pris fin le 26 mai dernier, avec la remise officielle au Chef de l’Etat du rapport final des travaux. Si on note quelques réformes électorales et institutionnelles, dont le retour au scrutin à deux tours, la limitation du mandat présidentiel tant rêvée, a été rejetée à l’écrasante majorité des parties prenantes. Du coup, dans le camp de l’opposant Jean Ping, on dénonce une farce, mieux une «plaisanterie».

Les petits courriers de Libreville . Bongo et Ping écrivent à Macron

Soumis par fouodjivincent le mar, 20/06/2017 - 12:55

Après son élection le 7 mai dernier à la présidence de la République française, Emmanuel Macron cristallise déjà des fantasmes divers en Afrique, quant à la nouvelle forme que devrait prendre désormais la politique africaine de L’Elysée. Si certains voient dans cette arrivée au pouvoir en France d’un jeune de 39 ans un signe de salut démocratique du continent, d’autres, au contraire estiment que la résolution des problèmes de l’Afrique ne passe avant tout que par les Africains eux-mêmes. Au Gabon, à travers deux lettres de félicitations de l’opposant Jean Ping et de son rival, Ali Bongo, la bataille pour la légitimité semble déjà s’engager entre les deux adversaires auprès du nouveau Chef de l’Etat français.

La vie reprend dans un Gabon traumatisé

Soumis par fouodjivincent le dim, 05/02/2017 - 18:52

De violentes manifestations ont éclaté dans plusieurs villes du Gabon après l’annonce de la réélection du président Ali Bongo Ondimba le 31 août 2016. Pendant plusieurs jours, des contestations ont fait plusieurs morts et d’importants dégâts matériels à travers le pays. Si aujourd’hui le Gabon tente de tourner la page, les populations ont été marquées par les émeutes. Reportage

Une coalition d’opposants veut chasser Ali du pouvoir

Soumis par fouodjivincent le dim, 05/02/2017 - 18:09
Les organisateurs du dialogue national pour l’alternance revendiquent 6 000 participants au rassemblement qui s’est déroulé à Libreville du 19 au 23 décembre.

Plus de six mille Gabonais ont participé au dialogue national pour l’alternance organisé à Libreville du 19 au 22 décembre par l’opposition radicale, regroupée autour de son leader Jean Ping. Pour l’ancien candidat à la présidentielle du 27 août, il n’y a plus d’autre recours possible que celui de la force pour chasser Ali Bongo Ondimba du pouvoir, prêter serment et jeter les bases d’une « Nouvelle République ».

Gabon: Validation de la candidature d’Ali Bongo Ondimba ; Les opposants déboutés par les institutions

Soumis par fouodjivincent le jeu, 25/08/2016 - 15:09
Ali bongo brandissant son recépissé

Les opposants à la candidature de l’actuel Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, qui brigue un second mandat à la présidentielle du 27 août prochain, n’ont pas obtenu gain de cause. Ni la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP) ni la Cour constitutionnelle n’ont retenu leurs arguments.

           

S'abonner à RSS - ali bongo